Inscrivez-vous pour la recevoir :

La rainetteSaison thtraleAchetez en Villeneuvois
Accueil > Solidarités & santé > Santé > Maisons médicales

Maisons médicales

Démographie médicale : tout est prêt pour les médecins.

Juguler les effets de la désertification médicale qui touche le territoire : c'était l'objectif de la création de trois maisons médicales. Aujourd'hui, les structures sont ouvertes, opérationnelles.Nouvelle phase : convaincre de jeunes médecins de s'y installer.

La maison médicale de Villenuve-sur-Lot
La démographie médicale est en crise. A Villeneuve, plus de 67% des médecins ont plus de 55 ans. Si la nouvelle est alarmante, elle ne date pas d'hier. Le Département avait, dès 2009, créé la Commission départementale de la démographie médicale (CODDEM) qui a présenté la même année un plan d'actions destiné à renforcer l’attractivité pour les jeunes médecins et faciliter l’exercice médical. En 2010, l'Agglomération a entamé une réflexion avec les professionnels de santé volontaires. Ce travail a abouti à la définition d'un projet médical qui s'est traduit concrètement par la création de trois maisons médicales : l'une à Laroque, une autre à Casseneuil, la troisième à Villeneuve,aux Haras. Cette dernière,ouverte depuis quelques mois, accueille déjà trois médecins,neuf infirmières, une psychothérapeute,ainsi que des associations toutes en lien avec la santé ou les seniors. Objectif : inciter professionnels et partenaires à travailler ensemble, et favoriser l'arrivée de jeunes médecins,généralement peu enclins à travailler seuls.

« Les maisons médicales ne sont que des outils, rappelle Patrick Cassany, maire de Villeneuve et président de l'Agglo. Ils doivent être ensuite utilisés pleinement. Il nous fallait dans un premier temps créer ces structures, c'est chose faire. Car que veulent les jeunes médecins ? Travailler en réseau en s'appuyant sur d'autres professionnels. Les Maisons de Santé répondent complètement à cette demande. Mais l'exercice de la médecine étant libéral, ils s'installent où ils veulent. Et la tendance,c'est de s'installer dans les grandes villes et non les territoires ruraux », constate-t-il. L'effort se poursuit donc, notamment en direction des jeunes internes qui achèvent leurs études de médecine ; un effort mené avec le Conseil départemental, mais aussi avec le nouveau Pôle de Santé qui est un élément d'attractivité du territoire. L'objectif est bien de tisser des liens, les amener à y exercer et les convaincre de s'installer dans le Villeneuvois. L'appel est lancé.



Maisons de santé en Villeneuvois par mairie-villeneuvesurlot

Dernière modification : vendredi 27 novembre 2015