Inscrivez-vous pour la recevoir :

La rainetteSaison théâtraleAchetez en Villeneuvois
Accueil > Culture & Evénements > Musée de Gajac > Saison 2020 du Musée de Gajac

Saison 2020 du Musée de Gajac


Conformément aux directives et recommandations nationales, la Ville et de l’Agglomération ont pris une série de mesures concrètes pour limiter la propagation du COVID 19. Le Musée de Gajac et les Archives municipales sont fermés jusqu’à nouvel ordre.

Le Musée de Gajac vient de dévoiler son programme pour l'année 2020. Une année anniversaire, car le Musée fête ses 20 ans ! Expositions permanentes et temporaires, événements, ateliers, animations... le musée continue de s'inscrire en plein dans le projet culturel de la Ville avec une programmation qui s'adresse à tous les publics, tout en restant fidèle à ses missions premières : la valorisation et la protection de ses collections.



>>> Feuilleter la plaquette de la saison 2020

Saison 2020 du musée de Gajac à VilleneuveLe Musée de Gajac fête ses 20 ans !

Ce bel anniversaire nous donne l'occasion de rappeler le parcours de ce lieu de culture et de joies artistiques. Au long de ces années d'expositions, de recherches et d'échanges, l'équipe du Musée de Gajac a eu à cœur d'aborder les courants artistiques les plus variés, aussi bien en peinture qu'en photographie et sculpture. Les plus grands artistes ont pu être exposés, comme Pierre Alechinsky, Gérard Traquandi ou Najia Mehadji pour l'art contemporain ; Paul Rebeyrolles et Henri Cueco, Christian Babou pour la fi-guration narrative ; Denis Brihat, Jean Dieuzaide ou encore Gérard Garcin pour la photographie ; André Crochepierre et Maurice Réalier-Dumas pour les artistes locaux. Et tant d’autres artistes majeurs lors d’ex-positions thématiques comme « Espagne, les années sombres » (Miró, Picasso, Tapiés, Saura..) ou encore « l’Action pensive » (Vieira da Silva, Nicolas de Staël, Soulages, Debré, Poliakoff, Marfaing), « La Représentation pensive » (Adami, Arman, Arroyo, César, Dubuffet, Lalanne...)

Doté d'un fonds remarquable en peinture, allant d’Hippolyte Flandrin à Vera Pagava, en passant par Eva Gonzales, le Musée de Gajac est d'abord l'écrin des merveilles de Piranèse ! Les centaines de gravures que le Musée possède lui assurent une inépuisable richesse d'études et d'expositions, et le cabinet qui leur est désormais consacré associe avec finesse les nouvelles technologies et les gravures les plus spectaculaires.

Au-delà des collections et des œuvres exposées en ces 20 années, c'est un énorme travail de médiation qui a été mis en place, permettant d'ouvrir à l'art des milliers de jeunes, de favoriser la rencontre entre l'artiste vivant et son public, d'enrichir la sensibilité et les connaissances des visiteurs ayant un jour poussé la porte de ce lieu si vivant.
Un tel dynamisme ne laissant pas les artistes indifférents, les collections se sont enrichies grâce à des dons d’œuvres : Titus-Carmel, Vera Pagava, Ida Karskaya, Louis Nallard, Antoine Bourlange... D'autres projets restent à mettre en place, notamment dans le domaine de la sculpture et de l'art "hors les murs", pour continuer à irriguer notre ville et notre territoire villeneuvois autour des supports artistiques les plus divers, en exploitant au mieux les nouveaux moyens que la modernité nous offre. Longue vie au Musée de Gajac, à son équipe, à son public et à ses artistes, car comme l'a dit Albert Camus : "Créer, c'est vivre deux fois !".



Patrick Cassany, maire de Villeneuve-sur-Lot
Béatrice Delléa, adjointe au maire en charge de la Culture

Expositions et événements de la saison


Du 31 janvier au 31 mars
Exposition d’Eric Vassal
« Spazio Chiuso »

Le Musée de Gajac a proposé au plasticien Eric Vassal (photographe, peintre, sculpteur et graveur) de concevoir une exposition–installation faisant écho à l'univers de Piranèse, le célèbre graveur des ruines romaines.
Né en 1961 à Paris, Éric Vassal est un ancien élève de l'École du Louvre, des Beaux-Arts de Paris, de l'École supérieure des arts graphiques Penninghen et de l'atelier 17, il fut également l’élève du graveur Stanley William Hayter et du sculpteur César.
Jusqu'en 1997, Éric Vassal a été illustrateur pour des journaux prestigieux comme Le Monde, Le Figaro et a également réalisé plusieurs affiches pour de grandes sociétés ou institutions comme l'Office National des Forêts, la Ville de Paris ainsi que de nombreuses couvertures pour l'édition, Presses Universitaires de France, Gallimard...
Depuis la fin des années 90, le travail d'Éric Vassal s'est développé à travers un échange constant entre la sculpture, la peinture, l'estampe et la photographie.
L'artiste se questionne sans cesse sur le lien que l'oeuvre d'art entretient avec l'espace ou le lieu qui l'accueille et prend toujours en compte le déplacement du spectateur au sein de ses expositions.

Du 16 avril au 7 juin
« Avignon, une grande histoire de Théâtre »

Dans le cadre du Mai de la Photo
Pour cette nouvelle édition du Mai de la Photo, le Musée de Gajac s’investit dans un projet singulier : l’histoire de la création du festival d’Avignon, illustrée notamment par les photographies d’Agnès Varda, « imagière officielle », qui a couvert la période Jean Vilar.
Illustrée par des photographies, des costumes, des dessins préparatoires, des affiches, des vidéos, cette exposition a pour dessein de retracer cette fabuleuse aventure.
L’exposition a été conçue en partenariat avec la Maison Jean Vilar, Ciné-Tamaris (commissaire associé) et l’association Mascarille.

Samedi 16 mai
Nuit des Musées

La Nuit des Musées est un moment privilégié pour découvrir, de façon ludique et conviviale, les collections de la Ville et les expositions temporaires en cours. A cette occasion, Cédric Moulié, chanteur-compositeur, présentera une restitution du projet mené avec deux classes de l’Erea de Courbiac, et accompagné par Maria Bonville, médiatrice au Musée de Gajac.
Animation gratuite – Tout public

Du 3 juillet au 27 septembre
Exposition de Christophe Charbonnel

« Mythe et Fiction »
Christophe Charbonnel élabore depuis 20 ans une œuvre directement empruntée à la statuaire antique, façonnée dans un mouvement que l'on pourrait nommer de figuration néo-classique, prônant le retour à l'idéal de beauté de l'antique, mais aussi caractérisé par un traitement des corps radicalement post-moderne. Les visages sont pensifs, les corps fins et anguleux, le modelé précis et nerveux.
Issu de l’École supérieure des arts appliqués Duperré et brillant élève du sculpteur Seené, Christophe Charbonnel travaille sans modèle, préférant se référer aux traités d'anatomie pour artistes du XIXe siècle pour lesquels il a une grande passion.
Christophe Charbonnel n'oublie pas pour autant son passé de dessinateur et son intérêt pour la grande bande dessinée d'aventure. A la fin des années 1990, son amitié avec le dessinateur Juanjo Guarnido l'avait amené à créer un modèle du chat détective John Blacksad. Et en 2014, il réalisa deux pièces, le Dragon et l'Armure, pour illustrer l'univers de la série Servitude du dessinateur Eric Bougier.
Dans la lignée des Rodin, Carpeaux, Dalou, héritier de génie du courant réaliste de la fin du XIXe siècle, l’artiste inscrit son travail dans notre temps, dans une démarche postmoderniste. Explorant sans fin tous les visages du mythe, il embrasse l'ensemble de l'histoire de l'art dans son œuvre qu'il réinvente et recompose.
Cette exposition a été réalisée en partenariat avec la Galerie Bayart de Paris.

19 et 20 septembre
Journées européennes du Patrimoine

Pour la 36e édition des Journées européennes du Patrimoine, le Musée ouvre ses portes gratuitement de 14 h à 19 h et vous propose des visites et des ateliers autour de son exposition temporaire et de ses collections. Le sculpteur Christophe Charbonnel sera présent et proposera un temps « modelage » au public.
Animation gratuite – Tout public

Tout au long du mois d’octobre
Autour des Journées nationales de l’Architecture

Le Pays d’art et d’histoire du Grand Villeneuvois, le Musée de Gajac et les Archives municipales, en partenariat avec le Centre d’Architecture, Urbanisme et Environnement 47 s’associent aux Journées nationales de l’Architecture en mettant l’accent sur l’architecture des musées.
Implanté sur le site d’un ancien moulin, le Musée de Gajac est un exemple en matière d’architecture contemporaine en région Nouvelle-Aquitaine. En 2020, il fête ses vingt ans. A cette occasion, des conférences (architecte, graphiste), projections de films et spectacles seront proposés tout au long du mois d’octobre 2020 avec pour fil conducteur l’architecture des musées.

Du 20 novembre 2020 au 30 janvier 2021
Exposition « Pierre Lèbe, artiste protéiforme »

Pierre Lèbe (1929–2008) est né et décédé en Lot-et-Garonne.
De 1948 à 1953, il se forme à Paris, à l’École des métiers d'arts puis à l'École des arts décoratifs. Sous la houlette de son professeur Pierre Fouquet, Lèbe se perfectionne dans les techniques de la céramique, tandis que parallèlement il pratique assidûment le dessin d'après modèle et la sculpture. De retour en Lot-et-Garonne en 1953, tandis que nombre de ses amis et condisciples, tels Elisabeth Joulia, Monique Lacroix-Mohy et Yves Mohy, s'installent à la Borne (Cher), rejoignant Jean et Jacqueline Lerat, Pierre Lèbe accepte, pour subvenir aux besoins de sa famille,  un poste de professeur au lycée de Villeneuve-sur-Lot. En 1970, il quitte l'Éducation Nationale pour se consacrer pleinement à son projet artistique, à ses recherches menées dans de multiples directions grâce à sa maîtrise d'un grand nombre de techniques.
Pour Lèbe, artiste protéiforme, la céramique, grès ou porcelaine, sera un moyen d'expression au même titre que la sculpture, la peinture, le dessin ou la tapisserie. En 2007, Pierre Lèbe fait don de 79 de ses œuvres au Musée des Beaux-Arts d’Agen.


Dernière modification : vendredi 13 mars 2020