Inscrivez-vous pour la recevoir :

La rainetteSaison thtraleAchetez en Villeneuvois
Accueil > Associations > Emplois d'avenir

Emplois d'avenir

Emploi des jeunes : la Ville aide les associations à recruter

La municipalité a adopté un dispositif destiné à encourager les associations villeneuvoises qui recourent à un « Emploi d’avenir ». Ce soutien est un double engagement inscrit dans le Contrat Municipal proposé aux Villeneuvois pour 2014-2015. Il est sous-tendu par deux objectifs principaux :
Rappel : qu'est-ce qu'un contrat « Emploi d'avenir » ?
Il s'agit d'un dispositif national destiné aux jeunes de 16 à 25 ans (ou jusqu’à 30 ans pour les travailleurs handicapés), pas ou peu qualifiés, à la recherche d’un emploi. Les contrats sont des CDI, des CDD de 3 ans et, exceptionnellement, des CDD de 1 an, renouvelables 2 fois.
Les Emplois d'Avenir concernent plus particulièrement les employeurs du secteur non marchand, c'est-à-dire les établissements publics, les collectivités et les associations sous statut loi 1901.

Une aide, comment ?
La municipalité souhaite attribuer une subvention exceptionnelle de 1 000 euros, sur demande expresse, à une association villeneuvoise qui embauche un jeune à temps complet par le biais d'un contrat « Emploi d'avenir » (500€ si le projet porte exceptionnellement sur un temps non complet). La somme ne sera versée qu'une seule fois, à la signature d'un contrat.
Le dispositif entrera en vigueur au 1er janvier 2015

Quels intérêts pour une association ?

▪ Un intérêt financier non négligeable : l'association employeuse bénéficie déjà d'une aide financière de l’État durant 3 ans à hauteur de 75% de la rémunération brute mensuelle à hauteur du SMIC. En excluant les charges patronales, le reste à charge est de 362 € maximum.
Elle peut également prétendre, grâce au Conseil général, à une subvention de 1000 € par an, à laquelle se rajoute la subvention exceptionnelle de 1000 € de la mairie. Résultat : sur 12 mois d'un emploi salarié à temps, le reste à charge total pour l'employeur ne dépasse pas 5000 € pour l'année... (Un SMIC brut chargé est aujourd'hui d'environ 23 000 €).

▪ Un intérêt humain et pédagogique : les jeunes, tous suivis par la Mission Locale, intègrent un emploi en adéquation avec leur profil. Suivis en interne par un « tuteur », ils doivent également élaborer et s'inscrire dans un plan de formation*. Grâce à une aide conséquente, l'association gagne
donc un salarié motivé. En lui permettant de vivre une première expérience professionnelle enrichissante et reconnue, en lui donnant les moyens de se former, elle gagne un salarié compétent.
De son côté, le jeune disposera enfin d'une expérience solide, renforcée par une formation adéquate et surtout, aura appris un métier.

Sous quelles conditions ?
Pour bénéficier de ce dispositif, la Ville a fixé quatre conditions préalables :
Quelques chiffres :
En Lot-et-Garonne, l'emploi associatif représente 12% du total de l'emploi privé (hors fonction publique). Le département est bon élève en la matière puisque la moyenne générale de l'Aquitaine est de 9,7%, et la moyenne nationale de 9,6%.
Il s’agit d’emplois d’autant plus précieux qu’ils ne se délocalisent pas.
Source : Recherches et Solidarités : le secteur associatif dans le 47. Repères et chiffres clés – Février 2014

Contacts :
Direction municipale des Sports et de la Vie Associative : 05 53 41 51 73
Pour les employeurs ou les jeunes : Mission locale, 05 53 40 06 02

* Ces formations externes sont obligatoires et partiellement ou intégralement financées par l'organisme de formation agréé des associations (OPCA) ou la Région.


Dernière modification : vendredi 11 septembre 2015